La prise en charge de la Maladie de Cushing

Un avenir brillant est encore possible

En tant que propriétaire, vous jouez un rôle essentiel pour que votre cheval reste en bonne santé et actif, quel que soit son âge. Si vous remarquez des signes inhabituels chez lui, notamment des poils trop longs ou d’autres changements dans son pelage, une fourbure ou des poches de graisse à des endroits inhabituels (autour des yeux par exemple), demandez à votre vétérinaire de l’examiner.

Il ou elle procédera très probablement à un bilan complet pour découvrir pourquoi votre cheval n’est pas dans sa meilleure forme. Si votre vétérinaire pense qu’il peut avoir une maladie sous-jacente, telle que le syndrome de Cushing, il ou elle peut proposer certains examens sanguins ou instaurer un traitement immédiatement de manière à le remettre vite sur pied, et qu’il retrouve une apparence normale.

Mesures utiles

Bien qu’il n’existe pas de traitement curatif du syndrome de Cushing, les dernières options thérapeutiques, associées à une prise en charge des symptômes et à des consultations vétérinaires régulières, permettent à beaucoup de chevaux atteints ainsi de profiter encore pleinement de leur vie pendant plusieurs années. Par exemple, pour soulager votre cheval et améliorer son apparence, votre vétérinaire peut vous conseiller des mesures simples, notamment le tondre, lui prodiguer des soins réguliers des sabots et des dents, lui fournir une alimentation mieux adaptée et lui administrer un traitement antibiotique contre les infections. Aujourd’hui, les signes de la Maladie de Cushing peuvent vraiment être contrôlés, permettant aux chevaux de retrouver santé et joie de vivre. Voir Conseils utiles.

Photos courtesy of: N. Frank, DVM, PhD, ACVIM The Liphook Equine Hospital, East Hampshire, United Kingdom