Qu'est-ce-que la DPIP ou Maladie/Syndrome de Cushing? 

La DPIP, ou Dysfonction de la Pars Intermedia  de la Pituitaire est le nom exact de la Maladie de Cushing du cheval. Quel que soit son nom, la DPIP est la maladie hormonale la plus fréquente chez le cheval ou le poney. Concrètement, cette pathologie affecte près de 30% des chevaux et poneys de plus de 15 ans.

La Maladie de Cushing est liée à un dérèglement hormonal

Elle est causée par une dégénérescence de l’hypothalamus qui entraîne une chute de la production de dopamine. Ceci provoque une suractivité de la pars intermedia (=une partie de l’hypophyse), qui conduit à un taux anormalement élevé d’ACTH, hormone à l’origine d’une multitude de symptômes de la maladie (fourbures, anomalies du pelage, dépôts graisseux à des endroits inhabituels (autour des yeux, par exemple), … Pour plus de détails  voir Signes cliniques fréquents de la Maladie de Cushing).

Tous les chevaux et poneys peuvent être atteints

La Maladie de Cushing affecte les mâles comme les femelles, aucune race n’est épargnée ! Bien qu’elle soit plus fréquente chez les chevaux de plus de 15 ans, elle a déjà été observée chez des chevaux de 4 ans.

Un diagnostic difficile

A cause de son évolution lente, les premiers symptômes peuvent être difficiles à identifier et peuvent être confondus avec le vieillissement. Malheureusement les tests de dépistage ne sont pas parfaits et la maladie n'est parfois pas diagnostiquée avant un stade plus avancé et des symptômes plus visibles. Voir Dépistage de la Maladie de Cushing

Mais vous pouvez aider à diagnostiquer la maladie plus tôt ! En effet, en observant régulièrement votre cheval ou poney, vous pourrez voir les premiers symptômes et serez en mesure d’avertir votre vétérinaire. Traiter la DPIP précocement, avec des soins et un traitement adapté permettra de stopper l'évolution de la maladie et de garder votre cheval en forme et en bonne santé ! Voir Prise en charge de la Maladie de Cushing